Vous êtes ici

• Syrie

Chants d'amour

> Waed Bouhassoun et l'ensemble Ornina

8 mars 2006 à 20h30 - IMA
11 mars 2006 à 20h30 - MCM
> Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossées-Saint- Bernard
Place Mohammed-V - 75005 Paris
> Maison des Cultures du Monde
101 boulevard Raspail - 75006 Paris

Partager

Waed Bouhassoune fait partie d’un ensemble de musique classique arabe du Conservatoire de Damas composé exclusivement de femmes. Elle y joue du ‘ud. C’est à ce titre qu’elle a été engagée, l’année dernière, pour tenir un petit rôle de « joueuse de ‘ud» dans une pièce de théâtre invitée au 9e Festival de l’Imaginaire. Mais ce rôle exigeait qu’elle chantât un extrait de poème... Et ce fut la découverte. Cette jeune musicienne possédait, sans s’en douter, un timbre de voix d’une qualité rare, comme on n’en entend plus qu’exceptionnellement, une de ces fameuses voix de la chanson arabe des années trente. On va tout de suite penser à Oum Kalthoum ou à Asmahan, mais non, pas du tout, bien qu’elle soit de la même ville que cette dernière, Waed (littéralement : promesse) a une voix qui n’est la copie d’aucune autre, elle a la voix de Waed. Dès que nous l’entendîmes, nous fûmes quelques-uns à nous dire que cette jeune fille devait chanter. L’idée ne l’emballa pas outre mesure. Au concours d’entrée du conservatoire, elle avait été recalée pour le chant, elle n’avait pas une voix de chanteuse de variétés comme celles dont raffolent les radios et les télés. Elle serait donc joueuse de ‘ud et Waed s’en était convaincue.

J’eus alors l’idée de demander au grand joueur de ‘ud Muhammad Qadri Dalal* de la convoquer à Alep pour une audition et de me dire son sentiment quant à sa voix et si on pouvait envisager d’organiser un concert avec elle. Quelques semaines plus tard il m’envoyait le programme d’un concert qu’il organiserait pour le Festival de l’Imaginaire avec « Ornina », son ensemble de musique classique arabe, et Waed en vedette. Ce programme très éclectique met en valeur la voix de cette jeune chanteuse à travers un répertoire de chants traditionnels et de grands classiques de la chanson arabe du siècle dernier. Et c’est ainsi qu’il fut décidé que Waed ferait ses débuts à Paris avant de commencer une tournée de concerts dans le monde arabe et que, pour cette grande première, ce concert serait programmé un soir à l’Institut du Monde Arabe et un autre à la Maison des Cultures du Monde. Quelques jours plus tard, le dimanche 12 mars, Muhammad Qadri Dalal et l’ensemble Ornina se livreront à une autre grande première avec le « Cinéma du réel».

C.K.

 

Muhammad Qadri Dalal, direction musicale et 'ud
Waed Bouhassoun, chant
Ghassan Amouri, Qanun
Muhammad Chihan, nay
Abdulhalim Hariri, violon
Abdulbasit Al Bakar, violon
Ali Al Nasser, riqq

M. Qadri Dalal a été, avec son ensemble Ornina, l’invité du 8e Festival de l’Imaginaire. Il a enregistré un CD, Maqâmat insolites, pour la collection INEDIT.