Vous êtes ici

• Conférence - projection

Effrayer les démons : le jahr de Boysun (Ouzbékistan) entre soufisme et chamanisme, exorcisme et adorcisme.

> Cycle "chamanisme et possession au XXIe siècle"

Lundi 13 janvier 2014 à 19h30
Maison des Cultures du Monde
Entrée libre

Partager

Conférence #2

par Jean During

Les jahrchi ou sufi, sont de puissants exorcistes qui opèrent dans le Surkhandaryô, région de Bôysun, non loin du Tadjikistan. Ils pratiquent un rituel particulier dont les éléments dervichiques (zikr et gestes fakiriques) ressemblent à des formes dévotionnelles mises en œuvre pour guérir des malades, comme cela arrive parfois en milieu dervichique. Cependant, on ne trouve chez les jahrchi actuels aucun indice d’une quelconque affiliation à une confrérie (tariqa) régulière.

Leur initiation est de type individuel, et semble passer par des épreuves ou une vocation de type chamanique, bien qu’ils se défendent d’être des chamanes bakhshi.

   

Jean During est directeur de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique, Paris. Spécialiste des cultures du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale, il est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages (dont plusieurs traduits en persan et en anglais) sur les musiques de cette aire, en particulier dans leurs rapports avec la société, la pensée et la mystique musulmanes. En plus des ses nombreux articles scientifiques, il a produit une cinquantaine de CD de traditions musicales allant de la Turquie jusqu'au Xinjiang. Il a séjourné 17 ans en Iran et en Ouzbékistan. Sur le sujet du jahr, il a publié avec Sultonali Khudoberdiev, La voix du chamane : étude sur les baxshi tadjiks et ouzbeks, L’Harmattan (Paris, 2007).

Chamanisme et possession au XXIe siècle

Un cycle de conférences illustrées de projections documentaires

 

Chamanisme et culte de possession sont les deux principaux systèmes élaborés par les sociétés humaines pour entrer en contact direct avec les esprits, pour instaurer une rencontre entre un initié et l'invisible.

 

Qu'il s'agisse des traditions chamaniques sibériennes ou amérindiennes, ou de cultes de possession comme le vodun ou le candomblé, la transe a toujours représenté pour l'Occident une expérience singulière, énigmatique voire inquiétante. Témoin, la récente exposition organisée par le musée du quai Branly reprenant le titre d'un célèbre ouvrage de Bertrand Hell sur le culte des gnawa : Les maîtres du désordre.

 

Qu'en est-il aujourd'hui où le bricolage spirituel individuel et collectif remplace le temps des idéologies ? À travers ce cycle de conférences illustrées d'archives vidéo et de films documentaires, l'on verra comment certaines de ces pratiques religieuses et thérapeutiques connaissent un véritable regain tandis que d'autres survivent vaille que vaille dans une négociation constante avec les cultes dominants.

 

Programme (entrée libre)

• Lundi 14 octobre 2013 à 19h30
"Variations sur la notion de “contact direct” avec le surnaturel" par Roberte Hamayon
> projection de "La revanche des chamanes", un documentaire de Laetitia Merli
-----------------------
• Lundi 13 janvier 2014 à 19h30
"Effrayer les démons : le jahr de Boysun (Ouzbékistan) entre soufisme et chamanisme, exorcisme et adorcisme" par Jean During
> conférence illustrée de documents vidéographiques
-----------------------
• Lundi 10 février 2014 à 19h30
"La confrérie messianique des Israelitas ou l'Amazonie péruvienne vue comme une nouvelle Terre Promise" par Jean-Pierre Chaumeil
> conférence illustrée de documents vidéographiques
-----------------------
• Lundi 10 mars 2014 à 19h30
"En chamanisme coréen, mystères et particularités" par Alexandre Guillemoz
> projection de "Mudang: reconciliation between the living and the dead" de Park Ki-bok
-----------------------
• Lundi 19 mai 2014 à 19h30
"Le culte du Zâr sur les côtes iraniennes du golfe Persique" par Maryam Gharasou
> conférence illustrée de documents vidéographiques