Vous êtes ici

• Turquie

Nezih Uzel et l'Ensemble Kudsi Erguner

> Chant soufi et musique instrumentale ottomane

1er avril 2006 à 20h
Tournée : 25 mars 2006
Vitré, Centre culturel Jacques Duhamel
Auditorium du Louvre
Accès par la pyramide

Partager

En 1991, Kudsi Erguner et Nezih Uzel ont publié dans la collection INEDIT de la Maison des Cultures du Monde un superbe disque d'ilahi et de nefes, ces oraisons soufies qui sont chantées lors des cérémonies des confréries Mevlevi et Bektashi. Discrètement scandés au grand tambour sur cadre bendir, ces chants d'amour mystique portés par la voix grave et intime de Nezih sont comme enrubannés par les improvisations au ney de Kudsi.

Cette complicité musicale est le résultat d'une amitié qui remonte à leur jeunesse, quand tous deux fréquentent assidûment la tekke des Ouzbeks, ainsi nommée car elle a été fondée dans le quartier d'Üsküdar à Istanbul pour accueillir les pèlerins ouzbeks en route pour La Mecque. Sous la direction du Sheikh Uzbek Kangay, Kudsi et Nezih côtoient ainsi des derviches de toutes les confréries et s'imprègnent de leurs différentes traditions musicales.

Quinze ans plus tard, le Festival de l'Imaginaire les invite à présenter ces litanies sur la scène de l'Auditorium du Louvre. À cette occasion, Kudsi Erguner a proposé de compléter ce concert avec son petit ensemble instrumental par des pièces rares du répertoire classique ottoman.

Ces préludes et postludes à la forme raffinée et aux rythmes ô combien complexes, furent en grande partie composés par des compositeurs soufis aujourd'hui entrés au panthéon de la musique ottomane. Ils compléteront donc naturellement ce concert spirituel, à l'instar de ces sema où, dans la musique et la danse, invocants, Invoqué et invocation se confondent dans
une extase ultime.

P. B.

Nezih Uzel, chant et tambour bendir
Kudsi Erguner, flûte ney
Derya Turkan, vièle kemençe
Alper Uzkur, luth tanbur
Hakan Güngör, cithare kanun