Vous êtes ici

• États-Unis

TEXAS IN PARIS

> Comédie musicale en blanc et noir

Mardi 13 décembre 2016 à 20h30
Mercredi 14 décembre 2016 à 20h30
L'Auguste Théâtre (Paris)
(et non plus le Théâtre Adyar, attention !)

Partager

Une comédie musicale en blanc et noir d'Alan Govenar

Mise en scène Akin Babatunde

Avec Lilias White & Scott Wakefield

 

En américain sous-titré en français

 

En décembre 1989 la Maison des Cultures du Monde programme dans son théâtre dix-sept représentations d’un concert de musiques traditionnelles du Texas intitulé Texas in Paris. Parmi les artistes réunis par le folkloriste Alan Govenar, figurent John Burrus, un cowboy blanc de Stephenville, qui partage son temps entre le débourrage des chevaux, les rodéos et sa guitare, et Osceola Mays, une chanteuse noire qui a passé sa vie dans un faubourg de Dallas comme domestique et bonne d’enfants.

 

John chante, en s’accompagnant à la guitare et à l’harmonica, des cowboy songs et des country hymns appris de ses aînés et de ses camarades lors des longues veillées à la belle étoile. Osceola puise dans un vaste répertoire de spirituals qu’elle tient pour la plupart de sa grand-mère.

John et Osceola se connaissent à peine. Ce voyage leur fait découvrir la France, les confronte à d’autres gens, d’autres ways of life, of thinking.

 

Ce choc culturel en provoque un autre, plus intime : les deux personnages se découvrent, au-delà des préjugés de race et de classe.

 

Cette rencontre, dont Alan Govenar a été à la fois l’artisan et le témoin, et la longue amitié qu’il a ensuite nouée avec John et Osceola, lui ont inspiré cette pièce dont les personnages transplantés dans un univers qui leur est étranger s’interrogent sur leur propre identité et leurs préjugés avec les mots de gens qui n’ont connu d’autre école que celle de la vie et du travail. Tout semble les opposer, leur vie passée, leur couleur de peau, leur tempérament, mais au fil des conversations, des points communs surgissent dans leurs histoires et dans leur attachement aux valeurs américaines qui balaient peu à peu ces différences.

 

Le dialogue, simple et drôle, parfois taquin, souvent émouvant, s’intercale de manière fluide et judicieuse avec une trentaine de chansons de cowboy et de spirituals interprétés par les comédiens.

 

Pierre Bois

 

 


Créé par le York Theater, à deux pas de Broadway, de janvier à mars 2015, ce spectacle a été plébiscité par la presse :

"Une performance magnifiquement calibrée, une énergie et un talent irrésistibles. Ce bijou de comédie musicale est un vrai régal" (The New York Times).

"Une histoire peu connue, qui nous parle de races, de classes et de justice en Amérique" (The Huffington Post).

"Une leçon de simplicité dans le récit" (broadwayblack.com).

"Une pièce subtile et captivante sur les relations raciales et les malentendus qui divisent les gens" (theaterscene.net).

 

 

 

Dans le cadre du 20ème Festival de l'Imaginaire
www.festivaldelimaginaire.com

 

 

En partenariat avec Documentary Arts, Inc.
avec le soutien de la Florence Gould Foundation

 

 

> En savoir plus et réserver <