Vous êtes ici

• Syrie

WAED BOUHASSOUN ET MOSLEM RAHAL

> Chant, ‘oud et ney

30 septembre à 19h
Sainte-Chapelle du Château de Vincennes

Partager

Waed Bouhassoun et Moslem Rahal se sont rencontrés au Conservatoire de musique de Damas, où ils faisaient leurs études dans la même classe. Aujourd’hui installée à Paris, Waed mène une carrière internationale de chanteuse et ‘oudiste. Elle est dotée d’un timbre de voix rare qui la classe aux côtés des grands noms de la chanson arabe des années trente, tels qu’Oum Kalthoum dont elle reprend parfois les classiques. Waed affectionne le chant des poèmes d’amour mystique ou profane, pour lesquels elle compose les mélodies.

Moslem a également suivi un chemin international, initié à Damas à travers ses engagements avec l’Orchestre symphonique de Syrie et l’Ensemble national de musique arabe, et qui l’a mené à Barcelone où il vit désormais. Virtuose reconnu du ney, Moslem aime aussi à fabriquer cette flûte en roseau des bergers et des soufis. Il compose ses propres pièces, et collabore avec les plus grands noms de la musique arabe.

 

Waed Bouhassoun et Moslem Rahal se sont retrouvés en 2012, et travaillent ensemble depuis lors. À l’écoute l’un de l’autre, dans une sensibilité qui privilégie le travail des timbres et la recherche de la transmission de l’émotion, ils offriront leurs créations dans le cadre resplendissant de la Sainte-Chapelle du Château de Vincennes.

 

Dans le cadre du 21ème Festival de l'Imaginaire
www.festivaldelimaginaire.com

 

 

En partenariat avec le Centre des monuments nationaux

 

 

> En savoir plus et réserver