Vous êtes ici

• Japon

YOSHIO KURAHASHI

> Solo de Shakuhachi

Lundi 7 avril 2008 à 20h30
Maison des Cultures du Monde
101 boulevard Raspail - 75006 Paris

Partager

Le shakuhachi, la célèbre flûte de bambou japonaise, a été introduit de Chine à l’époque de la dynastie des Tang (618-907) dans l’orchestre de Gagaku. Vers le Xe siècle, des moines chinois sont venus l’enseigner à des moines japonais de la secte Fuké. Ceux-ci ont alors réalisé que l’apprentissage de cet instrument exigeant pouvait servir à former les jeunes moines aux techniques de respiration. Au XIIIe siècle, l’utilisation du shakuhachi s’est substituée à la psalmodie des soutras.

À ses débuts, le shakuhachi était fabriqué dans une mince tige de bambou. Vers le milieu du XVIIIe siècle, façonné dans un bambou plus épais et plus lourd, il a pris la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. Durant la deuxième moitié du XIXe siècle, le shakuhachi a rejoint le koto et le shamisen dans la musique de chambre. À l’ère Meiji, suite à l’ouverture du Japon sur l’Occident, le jeu de l’instrument et son écriture se sont modernisés, permettant de nouvelles sonorités.

Le lien spirituel entre le shakuhachi et le bouddhisme Zen est évoqué dans ces deux préceptes :

Ichi on Jo Butsu : un seul son permet d’atteindre l’illumination bouddhique

Suizen Ichi Nyo : souffler et méditer sont un seul et même geste

Yoshio Kurahashi est persuadé que la musique du shakuhachi permet d’atteindre une émotion humaine plus profonde que toute autre : le mu, concept du néant dans le Zen, ce qui la rend universelle. Yoshio Kurahashi respecte et rejette tout à la fois la tradition. Selon lui, la véritable façon de se comprendre entre êtres humains est, justement, de ne pas essayer de se comprendre. Nous ne sommes ni semblables ni différents ; nous sommes, au sein de ce néant, siège de la paix intérieure.

Né à Kyoto en 1949, Yoshio Kurahashi fut initié à l’art du shakuhachi par son père Yodo Kurahashi puis par le maître Homei Matsumuro. Aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands interprètes de cet instrument, il enseigne l’art du shakuhachi à Kyoto tout en menant une brillante carrière internationale.

Bruno Deschênes

La Maison des Cultures du Monde invite le public à venir découvrir Yoshio Kurahashi qui se produira pour la première fois en France dans le cadre du Festival de l’Imaginaire 2008.

> À écouter
YOSHIO KURAHASHI
Récital de Shakuhachi
1 CD INÉDIT w 260134