Vous êtes ici

• Table ronde, projections, concert

Chant Ojkanje et Musique d’Istrie (Croatie)

> Entrée libre

Vendredi 26 octobre 2012
de 18h30 à 21h30
Entrée libre
Maison des Cultures du Monde
101 boulevard Raspail
75006 Paris

Partager

 

 

La Croatie a remarquablement préservé ses musiques rurales, en particulier dans la péninsule istrienne, à l'ouest du pays, et dans l'arrière-pays dalmate, non loin de la frontière bosniaque. Témoin ces deux traditions récemment inscrites par l’Unesco au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Musique d'Istrie

Située au nord-ouest de la Croatie, face à Venise, l’Istrie forme une grande péninsule dans les eaux de l’Adriatique. Sa musique est fondée sur une échelle musicale - une gamme - vieille de 13 siècles et dont les sonorités singulières participent de l’identité culturelle de cette région. Sur cette échelle de six notes, les chanteurs ou bien les musiciens interprètent ou improvisent des pièces à deux voix, pour le plaisir de l’écoute ou pour accompagner la danse. Les instruments, généralement à vent, sont joués en duo, comme les hautbois sopele, ou sont des instruments à double tuyau comme la flûte dvojnice, l’aérophone à anches šurle, ou la cornemuse mih. Cette musique est toujours présente dans la vie quotidienne et lors des fêtes et continue de se transmettre oralement au sein d’une communauté d’une centaine de chanteurs et musiciens originaires de différents villages.

Le chant et la musique à deux voix dans la gamme istrienne ont été inscrits par l’UNESCO à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2009. Quatre chanteurs et musiciens du district de Kršan viendront présenter cette tradition musicale : Noel Šuran, Zoran Karlić, Dario Marušić et Ines Drašković.

 

Le chant Ojkanje

L’Ojkanje (prononcer ‘oykanyé’) est un style de chant archaïque de l’arrière-pays dalmate, entre le littoral de l’Adriatique et la frontière bosniaque. Il se caractérise par des secousses et une émission vocale qui vient des profondeurs de la gorge. L’Ojkanje est généralement chanté en groupe, chacun étant tour à tour soliste tandis que les autres l’accompagnent sur un bourdon de voyelles. Les paroles, souvent improvisées, évoquent des thèmes divers allant de l’amour aux questions sociales et politiques du jour.

Ce chant rude et puissant est encore très vivant dans plusieurs villages de Dalmatie, grâce notamment aux associations ou aux groupes de détenteurs locaux de cette tradition qui continuent à la transmettre aux jeunes générations et en font la promotion dans les festivals en Croatie et à travers le monde.

Le chant Ojkanje a été inscrit par l’UNESCO à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010. Les deux groupes présents pour ce concert viennent de deux régions de Dalmatie :

Imotska krajina i Bekija avec Mile Sesar, Drina Sesar, Ante Boban (Bujica) et Smiljan Glavaš
Dalmatinska zagora avec Dragica Viljac, Rosa Škember, Ivanka Hrabar, Tomislav

 

Table ronde

Le concert sera précédé d’une table ronde pour présenter, photos et vidéos à l’appui, quelques-unes des traditions orales et artisanales les plus représentatives du patrimoine culturel immatériel croate et la manière dont elles ont été sauvegardées jusqu’à nos jours. Avec :
- Tvrko Zebec, directeur de l’Institute of Ethnology and Folklore Research, Zagreb
- Joško Caleta, ethnomusicologue à l’Institute of Ethnology and Folklore Research, Zagreb
- Martina Simunkovic, ministère de la Culture, Zagreb
- Anne-Florence Borneuf, ethnomusicologue, Centre de Recherche en Ethnomusicologie, CNRS
- Dario Marušić, chanteur musicien istrien
- Tomislav Matković, chanteur ojkanje



Musique istrienne :

 

Chant ojkanje :

Entrée libre dans la limite des places disponibles en réservant au 01 45 44 72 30


Dans le cadre de :