Vous êtes ici

• Concert

Yom

> Le Silence de l’Exode

Mercredi 11 février 2015 à 20h30
Maison des Cultures du Monde

Partager

Yom revient avec son dernier projet acoustique, loin de ses expérimentations électroniques. Clarinettiste virtuose et compositeur inspiré, il a conçu "Le Silence de l'Exode" comme un voyage en double miroir, entre puissante ancestralité et étonnante modernité. Partant de l'épisode historique et fondateur de la sortie d'Egypte du peuple juif et de ses longues années d'errance dans le désert du Sinaï, Yom se plonge dans la confrontation universelle de l'humain avec sa solitude existentielle, au travers de tous les exodes, quels que soient leur point de départ et leur destination. Entouré du contrebassiste d'origine arménienne Claude Tchamitchian, du violoncelliste oriental Farid D. et du percussionniste iranien Bijan Chémirani, Yom livre une traversée hypnotique d'un ailleurs mystique, à la croisée des musiques juives, orientales et moyen-orientales.

Le silence du titre pourrait être celui du désert, où le peuple erra pendant quarante ans : un épisode initiatique propice à la découverte de soi, synonyme d’une certaine sagesse... mais aussi un moment chaotique, abondamment détaillé dans le Livre de l’exode, émaillé par les morts, les révoltes et les messages divins, des sept plaies d’Egypte aux dix commandements. Riche en péripéties, le récit qu’en fait l’Ancien Testament se concentre sur les deux premières années de cette formidable odyssée. Les trente-huit autres sont celles d’une génération maudite, condamnée à ne jamais atteindre la Terre promise de son vivant, celles d’un peuple puni pour ne pas avoir eu confiance en son guide. Un peuple apeuré, confronté au silence de Dieu et livré à lui-même dans un environnement hostile...

 

On retrouve ces silences pleins de tumultes dans la partition de Yom, qui fait la part belle jeux orientaux. Il use ainsi particulièrement de la clarinette en sol (la clarinette turque), au son plus grave, plus chaud. Il ménage également des espaces d’improvisation aux trois musiciens qui l’accompagnent. L’aîné de ses complices est Claude Tchamitchian, contrebassiste de jazz contemporain (Dave Liebman, Andy Emler...), improvisateur hors-pair dont le lyrisme s’enracine dans les origines arméniennes. Farid D, lui, est passé maître dans l’art de jouer les musiques orientales au violoncelle, qu’il prend d’assaut tantôt comme un oud, tantôt comme une percussion, maîtrisant même les quarts de ton. Quant à Bijan Chemirani, héritier virtuose d’une lignée de percusionnistes persans, il ancre son jeu de daf, de bendir ou de zarb dans les musiques actuelles. Un pied dans la tradition, l’autre dans la musique savante occidentale, ces musiciens à la double culture entrelacent les musiques et les sensibilités orientales, moyen-orientales, maghrébines, juives et arméniennes.

YOM (clarinettes) / Bijan Chemirani (percussions) / Claude Tchamidchian (contrebasse) / Farid D (violoncelle)

Un concert présenté par DUNOSE PRODUCTIONS.

Tarifs : 20€ en prévente avec frais de location inclus (FNAC, FranceBillet...) / 25€ sur place

www.yom.fr