Vous êtes ici

• Conférence - projection

Un art de la fête au Mali

> Masques et marionnettes dans le théâtre traditionnel bamana, malinké et bozo par Amaëlle Favreau

Lundi 19 janvier 2015 à 19h30
Entrée libre
à la Maison des Cultures du Monde
en partenariat avec Acrobates Films

Partager

Yaya Coulibaly
Amaëlle Favreau

Un art de la fête au Mali
masques et marionnettes dans le théâtre traditionnel bamana, malinké et bozo
par Amaëlle Favreau

 

Au Mali, le théâtre de masques et de marionnettes, généralement appelé sogobò, est commun aux Bamana, Malinké et Bozo, dont l’histoire et la culture sont étroitement liées depuis des siècles. Cet art théâtral met en œuvre des masques et des marionnettes, d’une incroyable richesse formelle et symbolique, dans le cadre de manifestations pluridisciplinaires qui associent théâtre, mascarade, danse, art acrobatique, musique et chant. Art vivant, en évolution constante, le théâtre de masques et de marionnettes est un miroir de la société qui reflète l’identité de ces trois peuples telle qu’ils la conçoivent et ses représentations sont autant de temps forts de la vie sociale qui renforcent la paix et la cohésion au sein de la société. 

           

Projection : Mali, Yaya Coulibaly marionnettiste et magicien
un film de Christian Lajoumard, 52 mn, 2012
une production Acrobates Films avec la participation de Télé Paese et du CNC.

« Le marionnettiste est un historien, le marionnettiste est un sorcier, le marionnettiste est un guérisseur, un enseignant, un ancien de la vie ». Yaya Coulibaly est l'héritier d'une vieille famille de marionnettistes bamana de Koulikoro. Il crée en 1980 la compagnie Sogolon afin de promouvoir un théâtre de marionnettes fortement inspiré du sogo bò, le théâtre de masques et de marionnettes traditionnel des Bozo, Somono et Bamana de la région de Ségou. On le voit fabriquer ses marionnettes, répéter en pleine rue avec sa troupe ou enseigner son art aux enfants de son quartier de Mayambougou.

      

Historienne d’art africaniste, médiatrice culturelle et enseignante, Amaëlle Favreau est diplômée de l’école du Louvre. Pendant ses études de 3e cycle, elle a mené des recherches approfondies sur le théâtre traditionnel de masques et de marionnettes au Mali. De nombreux voyages d’étude lui ont permis de voir les masques et les marionnettes danser au cœur des villages et de collecter des informations inédites sur le terrain. Auteur de plusieurs articles sur le sujet, la publication à l’automne 2014 de son mémoire intitulé Un art de la fête au Mali : Masques et marionnettes dans le théâtre traditionnel des peuples bamana, malinké et bozo permettra de valoriser en France cette tradition théâtrale vivante, joyeuse et colorée.

 

 

 

MARIONNETTES DU MONDE

un cycle de conférences-projections de la Maison des Cultures du Monde
en partenariat avec Acrobates Films

 

 

Art poétique par excellence, car fondé sur l'illusion et la suggestion, le théâtre d'ombres et de marionnettes est souvent associé à des pratiques sociales et religieuses car c'est un moyen symbolique et efficace de mobiliser les forces surnaturelles. Dans d'autres contextes, il permet sans avoir l'air d'y toucher d’affronter l'autoritarisme du pouvoir en place. Mais c'est aussi un art total, nécessitant de multiples savoir-faire : le dessin, la sculpture, la couture, la  musique, la danse, les arts martiaux, la dramaturgie et le jeu d’acteurs. Il constitue à ce titre un objet anthropologique dont l’étude permet de mieux comprendre les dessous d’une culture, d’une société.

 

Après le succès de son cycle sur le chamanisme et la possession en 2013-2014, la Maison des Cultures du Monde propose pour la saison 2014-2015 un cycle de conférences-projections sur les théâtres d’ombres et de marionnettes dans le monde, autour d’une série de documentaires produits par Acrobates Films.

 

Un lundi par mois, des spécialistes éminents ou de jeunes chercheurs présenteront tour à tour les théâtres de marionnettes traditionnels ou contemporains d’un pays : la Chine, le Togo, le Burkina Faso, le Mali, la Pologne. Chaque conférence sera suivie de la projection du documentaire correspondant.

 

Programme

• Lundi 3 novembre 2014 à 19h30

"Le théâtre d’ombres et de marionnettes chinois" par Jacques Pimpaneau

> projection de "Taïwan et ses marionnettes", un film de Jean-Robert Thomann

-----------------------

• Lundi 15 décembre 2014 à 19h30

"La marionnette au Togo" par Anita Bednarz

> projection de "Togo, le maître de marionnettes et ses enfants", un film de Christian Lajoumard

-----------------------

• Lundi 19 janvier 2015 à 19h30

"Un art de la fête au Mali : masques et marionnettes dans le théâtre traditionnel bamana, malinké et bozo" par Amaëlle Favreau

> projection de "Yaya Coulibaly, marionnettiste et magicien", un film de Christian Lajoumard

-----------------------

• Lundi 9 février 2015 à 19h30

"La marionnette en Pologne, de la shopka traditionnelle à Tadeusz Kantor" par Marek Waszkiel

> projection de "Pologne, histoire de marionnettes" de Marie-Laure Désidéri et Christian Argentino

----------------------- 

• Lundi 9 mars 2015 à 19h30

"Autour de la marionnette au Burkina Faso" par Anita Bednarz

> projection de "Dans la cour des marionnettistes du Burkina", un film de Christian Lajoumard