Ensemble Makoran

Horansounds

Concert

Jeudi 13 octobre 2022 à 20h - Paris, Théâtre de l’Alliance Française

Ensemble Makoran Iran - Musique épique du Baloutchistan

De la musique populaire à la musique classique et la musique de transe, la musique baloutche peut être divisée en deux parties : celle du nord, région de Sistân, et celle d’une province appelée Makrân (ou makorân) dans le sud et le centre. L’ensemble Makoran interprète un style appelé shervândi très spécifique à la région du Makrân : des poèmes épiques et narratifs, mêlant des chants mesurés et mélismatiques zahirigs, équivalents baloutches des maqâms arabes ou des ragas indiens. Ce style est considéré à juste titre comme la manifestation la plus haute et la plus complète de la musique savante baloutche.

  • Jeu 13 oct 2022 à 20:00 - Paris, Théâtre de l’Alliance Française Réservation

Plein 20€
Réduit* 12€
Pass Imaginaire** 10€
-6 ans gratuit

*-30 ans, étudiants, bénéficiaires des minimas sociaux
** En achetant le Pass Imaginaire pour 15€ seulement, bénéficiez du tarif spécial Pass dès le 1er spectacle acheté.

En marge des grands poèmes épiques, lyriques ou religieux, un chanteur épique (shervand, pahlavân ou shergu) chante également des ghazals soufis en persan, chants d’amours possédant parfois une dimension mystique. Le shervandi demande une bonne maîtrise vocale et un registre étendu, la mémorisation d’un large répertoire poétique et mélodique, et une parfaite connaissance des modes zahirigs.

Le soroud (ou sorouz) est l’instrument par excellence de la musique savante baloutche ou shervandi. Instrument à cordes frottées, sans doute le plus identitaire et de forme singulière, il accompagne, complète, suit et parfois imite les mélodies et mélismes que le chanteurs exécute avec sa voix. Le tanbour (ou tanbourak) est un instrument à cordes pincées sans aucune frête. Il intervient pour l’accompagnement rythmique dont le jeu peut paraître simple, mais qui est en réalité très sophistiqué. Le binjou (ou benjou) est un instrument relativement moderne, issu de la culture indo-pakistanais, et qui a trouvé sa place dans la musique populaire du Baluchistan. C’est une petite cithare dont le musicien fait sonner les cordes à l’aide d’un plectre, tandis qu’il appuie de l’autre main sur une série de touches dont le clavier évoque celui d’une machine à écrire. Le doholak (ou dholak) est un petit tambour en tonneau à deux peaux, joué du Nepal, au Baluchistân iranien, en passant par le nord de l’Inde où il trouverait apparement ses origines.

D’après Hossein Rad et le CD Shervandi, Baloutch Epic Bards, Tehran Mahoor, 2017

Distribution
Pahlavan Eshagh Baluchnasab tanbour (luth), chant
Rahimi Baluch soroud (vièle)
Vahid Baluchnasab binjou (cithare)
Rahmed Parvandeh tanbour
Sajed Cheras doholak (tambour)
Partenaires
Voir aussi
25e Festival de l'Imaginaire : du 8 au 15 octobre 2022 !
25e Festival de l'Imaginaire : du 8 au 15 octobre 2022 ! 25e Festival de l'Imaginaire : du 8 au 15 octobre 2022 !
Lire la suite
Orlando « Cholo » Valderrama
Concert

Mercredi 12 octobre 2022 à 20h30 - Paris, Théâtre de l’Alliance Française

Orlando « Cholo » Valderrama Colombie - Chant des Llaneros

Entre les Andes et la mer des Caraïbes s’étendent les Llanos, région de plaines et de savanes de Colombie dont les habitants, les Llaneros, sont les premiers cowboys des Amériques. Issus des peuplements indien, africain et andalou, les Llaneros revendiquent un lien fort à leur terre, à la nature et à la culture pastorale

Lire la suite